Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 18:08

Vous écoutez Proserpine (1680), tragédie en musique composée par jean-Baptiste Lully (1632-1687) sur un livret de Philippe Quinault (1635-1688), Prologue, menuet, Il est temps que l'amour nous enchaîne.

 

 

 

 

Lire au XVIIIe siècle : une dilatation du monde et de l’esprit

 

Les questions qui découlent de la grande explosion de l’imprimé à partir du XVIIe siècle sont celle de l’atmosphère intellectuelle et psychologique dans laquelle les œuvres se déploient. Avant d’aborder les lecteurs et leur croissance exponentielle, il convient de se faire une idée.

 

Crise de conscience

 

   Accéder à l'ouvrage

 

link

 

Dans son ouvrage qui fit date en 1935, La crise de conscience européenne (1680-1715) l’historien Paul Hazard écrivait une préface enthousiaste et forcément très générale sur la nouvelle atmosphère intellectuelle à la veille du siècle de Louis XV :

 

« Quel contraste ! Quel brusque passage ! La hiérarchie, la dis­cipline, l’ordre que l’autorité se charge d’assurer, les dogmes qui règlent fermement la vie : voilà ce qu’aimaient les hommes du dix-septième siècle. Les contraintes, l’autorité, les dogmes, voilà ce que détestent les hommes du dix-huitième siècle, leurs successeurs immédiats ».

 

 

L’un des accents les plus remarquables de cet état d’esprit se trouve dans les récits de voyages, les premiers guides, qu’on ne compte plus. Raconter les voyages, imaginer les contrées, décrire les civilisations et les mœurs, oser comparer, s’extasier et finalement se rendre compte que les principes qui régissent nos vies ne sont pas les seuls ; constater l’étroitesse et imaginer le large se sont avérés décisifs dans la manière d’appréhender le monde. L’Europe était la mieux connue et on ne se lassait pas d’emporter avec soi les guides les plus complets et les plus érudits, comme le fameux Gentilhomme étranger voyageant en France observant très exactement les meilleures routes qu'il faut prendre (1699).

 


Le-gentilhomme-etranger.jpg


    Accéder à l'ouvrage

 

link

 

 

 

Tandis que nos auteurs classiques du XVIIe siècle comme Boileau, Bossuet, Molière, Racine, Fénelon n’ont pas dépassé les limites du Royaume, voire de Paris, Voltaire, Montesquieu, Rousseau et bien d’autres ont le déplacement chevillé au corps. On rapporte tout et on étudie tout jusqu’à trouver des avantages dans des parties du monde que la Chrétienté exécrait depuis des siècles ou ignorait comme étant inférieures. Ici le baron de Lahontan (1666-1716) discute avec Adario le bon sauvage d’Amérique et tient le mauvais rôle (Dialogue avec un sauvage, 1704), tandis que là le comte de Boulainvilliers (1658-1722) écrit une Vie de Mahomet (1731) dans laquelle le prophète incarne la sagesse des Arabes comme le Christ avait figuré celle des Juifs.

 

 

 

Vie de Mahomet

 

Accéder à l'ouvrage


 link


Le Dix-huitième siècle est obsédé par l’intelligibilité du monde tout en demeurant dans la conviction profonde de l’affirmation de Dieu ; siècle curieux et étrange où la soif de connaissances rivalise avec l’appétence du mystère, où rien ne doit résister à l’observation et où toute recherche de la vérité est vaine. Siècle incertain donc, siècle qui avance à marche forcée dans l’ombre, dans lequel les chrétiens et déistes, tout en rejetant l’athéisme conservaient la conviction d’une organisation providentielle du monde. Un monde chrétien qui doit toujours rassurer devant les doutes qui jaillissent sans cesse et un monde de déistes qui laisse sans réponse la raison du monde comme dans Micromégas de Voltaire (1752) où l'homme ne doit pas tenter en toute humilité de trouver la vérité absolue.

 

 

Siècle prometteur autant qu'angoissant…

 

Partager cet article

Repost 0
fredericbidouzeutla - dans Cours 2012-2013
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de fredericbidouzeutla
  • Le blog de fredericbidouzeutla
  • : Blog dédié aux auditeurs du Temps libre de l'Université de Pau et à ceux que l'histoire intéresse en général. Plateforme où l'on trouve des articles, des billets, des documents, des bibliographies ainsi que des liens; un lieu idéal d'échanges et de questionnements autour du cours et aussi en dehors.
  • Contact

Profil

  • fredericbidouzeutla
  • Historien de formation et de profession, spécialiste du XVIIIe siècle, l'enseignement est le fondement originel de mon métier.
Mon quotidien, ce sont les étudiants et un public qui les dépasse de très loin en nombre, celui du Temps libre.
  • Historien de formation et de profession, spécialiste du XVIIIe siècle, l'enseignement est le fondement originel de mon métier. Mon quotidien, ce sont les étudiants et un public qui les dépasse de très loin en nombre, celui du Temps libre.

Recherche